Les parasites du chien et du chat, des dangers invisibles – ou presque –

Saviez-vous que seules 5% des puces sont sous forme adultes sur votre animal ? Les 95% restantes sont sous forme d’œufs, de larves ou de pupes dissimulés dans l’environnement. Tout comme les puces, les tiques, les vers, les moustiques et les phlébotomes représentent une menace presque invisible pour votre fidèle compagnon ! Gare à ces parasites !

Les puces

Les puces peuvent se trouver dans votre propre jardin

Votre animal peut attraper des puces à peu près partout, notamment au chenil, au parc et dans votre jardin. Les puces vivent sur un grand nombre d’animaux sauvages tels que les hérissons et les rongeurs. Les chats errants peuvent également avoir des puces. En passant dans votre jardin, ces animaux déposent des œufs de puces qui se développeront en puces adultes et contamineront votre compagnon à 4 pattes. 

Les puces sont fidèles 

Lorsqu’une puce atterrit sur votre animal, elle ne prévoit pas d’en bouger. Les puces ne recherchent pas de nouvel hôte une fois qu’elles en ont trouvé un. Contrairement aux idées reçues, normalement, si une puce saute sur votre fidèle compagnon, elle provient d’un environnement contaminé ; ce n’est pas par contact direct avec un autre animal.

Les puces peuvent être difficiles à détecter

En cas d’infestation légère, il est possible que vous ne voyiez pas les puces sur votre animal. Éventuellement, vous trouverez tout au plus de petites boules noires correspondant aux déjections de puces sur son pelage. Leur nombre peut toutefois augmenter rapidement, les puces femelles étant capables de pondre jusqu’à 50 œufs par jour et 2 000 au cours de leur vie. En cas d’infestation sévère, vous verrez peut-être quelques puces adultes courir sur sa peau. Lorsque vous voyez des puces, cela signifie que l’environnement est probablement déjà contaminé et il faudra alors traiter autant l’animal que votre habitat. Les œufs pondus peuvent continuer à donner naissance à des puces pendant plusieurs mois.

Les puces propagent des maladies

Les puces représentent plus qu’une simple nuisance. Elles peuvent notamment transmettre des vers comme le taenia et la « maladie des griffes du chat » (bartonellose).

Les tiques

Les tiques sont tenaces

Les tiques trouvent leurs hôtes en utilisant un processus bien rodé. Elles se hissent le long des herbes hautes, élancent leurs pattes de devant d’avant en arrière et, lorsque les animaux passent à côté d’elles, s’agrippent, s’y accrochent et se nourrissent du sang de l’animal.

Les tiques peuvent vivre à l’intérieur

Rhipicephalus sanguineus est la tique la plus répandue au monde. Vous la trouverez partout où il y a des chiens. Le saviez-vous ? C’est également la seule espèce qui s’est adaptée à vivre et à se reproduire en intérieur

Les tiques propagent des maladies 

Les tiques peuvent propager de nombreuses maladies telles que la maladie de Lyme et la Babésiose. Certaines peuvent vous affaiblir, votre animal et vous-même, voire être mortelles

Les Vers

Les vers sont partout

On trouve des œufs et des larves de vers dans la nature, par exemple dans la terre ou sur l’herbe. Certains animaux ou insectes contaminés peuvent également en héberger. Votre animal peut s’infester n’importe où à l’extérieur, aussi bien dans votre jardin qu’au parc. Il peut se contaminer en ingérant des œufs ou des larves de vers directement via l’environnement ou via un hôte intermédiaire comme une puce ou une souris. 

Il est possible que votre animal ne présente aucun symptôme.

Votre animal peut paraître en bonne santé à première vue, même si des vers se développent en lui : vous pouvez ne voir aucun signe jusqu’à ce que l’infestation devienne sévère.

Certains vers peuvent être transmis à l’Homme.

Certains vers peuvent se transmettre de l’animal à l’Homme par contact ou via l’environnement. Une vermifugation régulière est recommandée afin de minimiser le risque.

Les moustiques et les phlébotomes

Moustiques et phlébotomes font également partis des menaces pour votre compagnon à 4 pattes. 

Les phlébotomes notamment, des petits moucherons velus qui ressemblent à des moustiques, peuvent transmettre au cours de leur repas sanguin, une maladie grave appelée Leishmaniose. Cette maladie est très présente dans le sud de la France et dans le bassin méditerranéen. Les phlébotomes sont actifs en moyenne 7 mois par an, soit en général d’avril/mai à octobre/novembre, et surtout à la tombée de la nuit. Non traitée, cette maladie peut être mortelle pour votre animal.

Comment protéger mon animal ?

Parlez-en à votre vétérinaire. Les solutions pour protéger votre animal sont nombreuses, et se présentent sous diverses formes : collier, spot-on ou comprimé.  

Découvrez les produits Elanco spécialement dédiés à la lutte contre ces parasites 

Retrouvez les produits antiparasitaires Elanco pour chiens juste ICI

Retrouvez les produits antiparasitaires Elanco pour chats et lapins juste ICI

 

Références

  1. Dryden, M. et al. Dryden M. et al. 2005 Guidelines: flea control for dogs and cats. Advanstar Veterinary Healthcare Communications.
  2. ESCCAP. Control of Vector-Borne Diseases in Dogs and Cats. ESCCAP Guideline 05 Third Edition. 2019
  3. Payne P., Dryden M.W. Biology and control of ticks infesting dogs and cats in North America. Vet. Ther. 2004;5.2:1-16
  4. Dantas-Torres F.. Biology and ecology of the brown dog tick, Rhipicephalus sanguineus. Parasites & Vectors. 2010; 3:26-36.
  5. ESCCAP. Worm Control in Dogs and Cats. ESCCAP Guideline 01 Third Edition. 2017

 

En partenariat avec