Les conséquences du confinement sur le comportement de votre compagnon

Quelles sont les conséquences du confinement sur le comportement des animaux ?

chat

En cette période de 3ème vague de confinement, et forts de l’expérience des deux précédents, nous sommes plus à même d’évaluer les conséquences sur le bien-être et le comportement des animaux de compagnie. Une étude a notamment été menée par l’association de protection animale britannique PDSA (People’s Dispensary for Sick Animals) auprès de plus de 4000 propriétaires d’animaux de compagnie lors du premier confinement afin d’identifier les principales tendances.1 

20% des propriétaires de chiens et de chats affirment que leur animal a développé au moins un trouble du comportement depuis le début du confinement en mars 2020.1

Les comportements anormaux observés seraient soit nouveaux soit des comportements déjà existants mais exacerbés par le confinement. 

Parmi les principaux troubles rapportés, on retrouve 1 :

  • Des troubles liés à la séparation chez les chiens : par exemple, des manifestations de stress quand le propriétaire quitte le domicile 1, 2
  • Des vocalises chez les chats
  • Des troubles de la socialisation chez les chiots et les chatons, ce qui peut les prédisposer à certains troubles comportementaux dans le futur 

Comment expliquer les troubles comportementaux rapportés ? 

En travaillant à la maison, les propriétaires ont passé beaucoup plus de temps avec leurs animaux, leur ont porté plus d’attention et ont instauré de nouvelles habitudes, ce qui a pu se traduire par des manifestations de stress lors des précédents déconfinements : vocalises, malpropreté (mictions, défécations émotionnelles), destructions 2, 3

Afin de prévenir les troubles liés à la séparation chez les chiens, certains conseils simples peuvent être appliqués comme : laisser l’animal seul chaque jour dans un espace spécifique pendant quelques heures, organiser la journée du chien avec des moments de jeux (donner un jouet rempli de nourriture par exemple), des moments d’exercice et des moments de calme où il reste seul.2 Il sera également conseillé de banaliser le moment du départ du propriétaire et son retour afin d’en faire des moments normaux et de réhabituer le chien à rester seul pendant des durées croissantes.3 

Le confinement implique aussi une diminution des visites et des contacts avec de nouvelles personnes et d’autres animaux. Le défaut de socialisation du chiot peut conduire au développement de peurs et de comportements d’agression par l’animal.3, 4 Mais avec un suivi vétérinaire, la situation peut rapidement revenir à la normale. 

En cas de développement de troubles comportementaux, parlez-en à votre vétérinaire. Différentes solutions existent : conseils éducatifs, amélioration de l’environnement, thérapie comportementale en association avec un traitement médicamenteux dans les cas les plus sévères. 

 

En partenariat avec

 

 

1 Laurens, A. (2021). Confinement et bien-être des animaux de compagnie : quelles conséquences ? La Dépêche Vétérinaire. N°1564 du 6 au 12 mars 2021 – page 15, citant PDSA Animal WeelBeing Report : 2020 PAW report, Post-lockdown survey, mars-août 2020, échantillon de 4103 propriétaires d’animaux de compagnie.

2 https://www.independent.co.uk/life-style/dogs-trust-separation-anxiety-pets-coronavirus-lockdown-a9477541.html?fbclid=IwAR2TyvqCR2cVnXOfCiUyM7Sm4M2Rr-G-yXmnr436VLOFxfirQLZXa5dhRrU

3 https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/reims/confinement-l-impact-sur-les-animaux-prise-de-poids-et-hyper-attachement-les-precisions-d-un-veterinaire-1918201.html

4 http://www.slate.fr/story/195920/aimaux-blues-chiens-chiots-adoption-socialisation-confinement-pandemie-elevage